La ligamentoplastie de Cheville,

     Sur Quelle partie du corps ?    

L'utilité :

La cheville est une articulation aussi importante que le genou pour la pratique du sport . Elle fait partie de l’arrière pied.

SON rôle premier est la transmission de la force du poids du corps vers le bas et cela à travers une surface beaucoup plus petite qu’au niveau du genou.

Grâce à sa mobilité, elle permet la marche normale sur terrain plat. Pour l’adaptation en terrain irrégulier, il existe une autre articulation sous l'articulation de la cheville (articulation sous talienne) qui permet l’adaptation du pied en terrain irrégulier. Les deux articulations fonctionnent ainsi ensemble comme un véritable cardan. (figure 1)

De quoi est-elle constituée :

 

La cheville est constituée de  la partie inférieure du tibia et du péroné (fibula) et de la partie supérieure de l’astragale (talus). Le tibia et la fibula réalisent à eux deux une mortaise. Le talus se comporte comme un tenon. Pour compléter la fixation, il existe des ligaments qui vont se fixer sur les différentes pièces osseuses autour de la cheville.

La fibula étant situé légèrement en arrière, les ligaments les plus exposés au traumatisme sont les ligaments talo-fibulaires antérieurs et talo fibulaire antérieur (figure 2)

 

 

 

Figure 1 : schématisation de la fonction de cardan de la cheville et du pied (d’après le Dr Maestro)

 

 

Figure 2 la cheville  et ses ligaments (talo fibulaire antérieur et calcanéo fibulaire).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Pourquoi faut-il traiter ?    

Quel est le problème après l'entorse chronique de cheville ?

Dans les suites d’une entorse, les ligaments traumatisés peuvent se détériorer. Même après une immobilisation bien faite et une rééducation, ils n’arrivent plus  à cicatriser. Votre cheville n’est plus tenue par ces ligaments.

Quelles sont les conséquences de l’instabilité chronique de cheville ?

 

Au début, il se peut que vous alliez bien avec de la rééducation. Mais peu à peu, vous contrôlez moins bien la cheville, vous la sentez moins bien et elle devient instable.  Des épisodes d’entorses peuvent alors survenir de façon répétés

 

Que faut il faire ?

 

Quand il existe sur votre cheville un sentiment d’instabilité récurrent, si vous êtes sujet à des entorses à répétition et après avoir essayer de traiter le problème par de la rééducation et en gardant ces symptômes, il faut consulter.

Mon conseil est de réaliser avant la consultation un bilan complet qui comprendra :

Des radiographies, une échographie et un arthroscaner.

Pour plus de renseignement, contactez Sylvie à mon secrétariat au 05 56 18 17 21.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Les différents traitements ?    

Les traitement médicaux :

 

Quand il existe une instabilité chronique de cheville, on essaye toujours de réaliser un traitement médical.

Après une entorse, il faut immobiliser la cheville pendant quelques semaines et ensuite, il faut rééduquer la cheville.

 

Il est aussi parfois utile de rajouter des semelles réalisées par un podologue afin de corriger un trouble qui favorise l’instabilité.

La limite du traitement médical simple :

Après une période de 3 à 6 mois de kiné bien conduite, si il existe encore des symptomes,  il n’y a aucun espoir de pouvoir obtenir une guérison sans un traitement chirurgical adapté.

     Quand faut-il opérer ?    

 

L’intervention est indiquée quand il existe une instabilité, une sensation anormale de la cheville après échec du traitement par la rééducation.

 

Le traitement chirurgical :

 

La chirurgie consiste à remettre en route le maintien de la cheville par la réparation des ligaments cassés. On répare le ligament talo fibulaire antérieur et si besoin le ligament calcanéo-fibulaire. Parfois, si le ligament est cassé depuis trop longtemps, il est impossible de réparer. Il faut alors reconstruire les ligaments à l’aide d’une greffe de vos propres ligaments.

 

La limite du traitement chirurgical :

Si l’intervention a lieu peu de temps après le premier épisode d’entorse, le résultat aura plus de chance d’être meilleur. Quand il existe une instabilité chronique due à une rupture de ligament, plus on attend, plus la cheville se dégrade et moins le résultat sera bon

 

Quels sont les risques si on n’opère pas ?

 

Si l’on opère pas, la cheville ne va pas arrêter de se dégrader et l’arthrose va apparaître. Quand l’arthrose est installée, la cheville est détruite et on ne peut plus conserver l’articulation. Il faut donc dans ce cas bloquer l'articulation par une arthrodèse de cheville.

 

 
 

     L'opération qui vous est proposée :     

Pages en cours de construction :

Veuillez nous excuser pour ce désagrément. Si vous avez besoin d'informations complémentaires, n'hésitez pas à appeler Sylvie à mon secrétariat au 05 56 18 17 21. 

     Les résultats :     

Pages en cours de construction :

Veuillez nous excuser pour ce désagrément. Si vous avez besoin d'informations complémentaires, n'hésitez pas à appeler Sylvie à mon secrétariat au 05 56 18 17 21. 

 

 

 

 
 

     Les risques :     

Pages en cours de construction :

Veuillez nous excuser pour ce désagrément. Si vous avez besoin d'informations complémentaires, n'hésitez pas à appeler Sylvie à mon secrétariat au 05 56 18 17 21. 

 

 

 

 

     Les publications sur le sujet :     

Pages en cours de construction :

Veuillez nous excuser pour ce désagrément. Si vous avez besoin d'informations complémentaires, n'hésitez pas à appeler Sylvie à mon secrétariat au 05 56 18 17 21. 

 

 

 

 

     Les questions fréquentes :     

Pages en cours de construction :

Veuillez nous excuser pour ce désagrément. Si vous avez besoin d'informations complémentaires, n'hésitez pas à appeler Sylvie à mon secrétariat au 05 56 18 17 21.